Skip to content

Musée Guggenheim Bilbao

billet musée Guggenheim

Caroline au musée…

… et oui, 3 jours sans post, mais pour aller visiter le musée Guggenheim de Bilbao… pour vous compter les merveilles que j’ai pu y découvrir…

Alors tout commence à l’extérieur avec :

Les oeuvres d’extérieur réalisées par des artistes contemporains en réponse aux espaces environnants de l’édifice proposés par Franck Gehry, font partie intégrante de la collection du musée. Le Puppy, 1992, de Jeff Koons, une énorme sculpture d’acier en forme de chien et recouverte de fleurs vivantes, reçoit le visiteur sur la place du musée.

Puppy, 1992, de Jeff Koons

Puppy, 1992, de Jeff Koons

Une autre pièce de Koons, Tulipes (Tulips), 1995-2004, réalisée en acier aux brillantes couleurs, se trouve placée sur la terrasse côté ria.

Tulips, Koons

musée Guggenheim Bilbao

Louise Bourgeois est représentée par sa Maman en bronze (1991, coulée en 2001), une araignée de près de 10m de haut posée au bord de l’eau.

Maman,1991, Louise Bourgeois

Puis en entrant dans le musée, après avoir pris son billet et l’audio-guide… nous commençons notre visite par ce chef-d’oeuvre de l’architecture contemporaine qu’est l’édifice. Les 3 niveaux du musée s’organisent autour de l’Atrium central qui constitue ainsi notre point de départ et principal repère.

L’audio-guide nous compte l »histoire de Franck Gehry qui avait l’habitude de jouer avec les poissons avant de les manger (heuurrk)… il aimait leur peau écailleuse, leurs mouvements… On retrouve ses formes et cette effet d’écailles dans tout le bâtiment, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il favorise 3 matériaux tels que : l’acier, le calcaire et le verre.

musée Guggenheim Bilbao

atrium

La collection permanente est constituée de l’installation de Jenny Holzer et ses Diodes lumineuses avec ses messages d’espoir, d’amour et de détresse… l’art des maux…

jenny holzer

Puis dans la plus grande salle de l’édifice de Franck Gehry, se trouvent les sept sculptures Serpent (1994-97) – créée pour l’inauguration du musée – qui donnent lieu à une installation d’un format et d’une ambition sans précédents dans l’histoire moderne. La matière du temps constitue la reflexion la plus aboutie de Richard Serra sur la matérialité de l’espace et la nature de la sculpture.

richard serra, la matiere du temps

Au premier étage, on retrouve l’ oeuvre de Cy Twombly, qui réunit un ensemble de pièces (peintures, dessins et sculptures) liées entre elles car souvent composées en pluiseurs parties ou rassemblées en séries. L’accent est mis ici sur cette stratégie de structuration esthétique à laquelle a recours le créateur. L’histoire, la poésie, la mythologie classique et le paysage méditéranéen, telles sont quelques-unes des sources où s’abreuve l’artiste et nombre de ses titres reflètent d’ailleurs ces inspirations.

Hero y Leandro

cycles and saisons

Malheureusement, le 3ème étage était fermé… pour la mise en place de la nouvelle exposition réservée à Takashi Murakami (Tokyo, 1962) ; l’un des artistes les plus influents du Japon de l’après-guerre. Son œuvre transmet une vision critique de la société japonaise actuelle, l’héritage de la tradition culturelle du pays, son évolution après la Seconde Guerre Mondiale et ses rapports avec le monde occidental, en particulier avec les États-Unis.

Mais pour la voir, il faudra y retourner à nouveau et ce à partir du 17 février jusqu’au 31 mai 2009…

Pour en savoir plus ou préparer votre visite : le site du Musée Guggenheim Bilbao