Skip to content

james turrell quand la lumière devient art

J’ai découvert le travail de James Turrell lors de la «Beauty in fabula» dans le cadre d’Avignon Capitale Européenne de la Culture en 2000. Né en 1943 à Los Angeles, James Turrel a étudié l’art, l’histoire de l’art, les mathématiques et la psychologie. Issue du mouvement californien «Light and Space», Turrel émerge à la même période que Robert Irwin et Douglas Wheeler. La lumière de Turrel représente le climax de l’abstraction révélé par la lumière à la conquête de l’espace. L’art de Turrell est difficilement descriptible, il est avant tout sensoriel. Plongeant le visiteur dans une ambiance lumineuse apaisante, Turrel dessine avec la lumière des lucarnes, fenêtre sans notion de profondeur.

En collaboration avec le Kunstmuseum Wolfsburg en Allemagne, la lumière américaine de James Turrell se voit offrir son plus grand espace de déambulation lumineuse. Cette installation intègre  une structure de 11 mètres de haut et représente 700 mètres carrés de surface. Composé de deux pièces avec un escalier d’interconnexion, le visiteur est plongé dans une ambiance lumineuse qui change de couleur lentement,
enveloppant le spectateur. Cette pièce de couleur et d’espace vous plongera dans un état de plénitude. Turrell décrit cette pièce comme « feeling with your eyes » (ressentir avec ses yeux), une expérience qui n’est pas seulement esthétique, mais surtout spirituelle.

Kunstmuseum profite de l’occasion du Projet Wolfsburg pour montrer aux visiteurs, plusieurs autres travaux de Turrell.

James Turrell Portrait

James Turrelle - plan
Pour en savoir plus : www.kunstmuseum-wolfsburg.de

Crédit photos :
ganzfeld piece (model), 2008 by james turrell
begehbare installation – © james turrell – photo by zooey braun, stuttgart, 2009

via Designboom : james turrell: the wolfsburg project at the kunstmuseum, germany